Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Audit, contrôles et fraudes financières et économiques. Droit des entreprises

Les affaires

17 Février 2017 , Rédigé par jean Publié dans #actualités

L’actualité médiatique nous rappelle constamment au besoin que les affaires politico-financières et autres scandales sont pour partie inhérents au fonctionnement de nos sociétés et qu’on ne saurait sans doute s’en passer. La dernière affaire étant plus ou moins oubliée, qu’une autre se fait jour, avec ses surprises, ses nouveaux excès dont on ne soupçonnait pas l'existence, ses désillusions, rajoutant une nouvelle couche à la précédente, avec parfois une nouvelle loi pour y remédier, comblant ainsi ce vide qui devenait inquiétant.

L’affaire éclatée, s’en suit généralement une confusion des genres entre la légalité, l’illégalité, l’immoralité et l’application d’un droit relativement complexe, qui, formant un tout se dissolvent dans le brouhaha des débats médiatiques sans fin et des discours des politiques poursuivis par une magistrature qui instruit forcément à charge, alors que celle-ci applique les lois qu’ils ont eux-mêmes initiées au nom précisément d’une justice pour tous.

Faisant le bonheur des chroniqueurs, des humoristes qui s’en donnent à cœur joie sur les ondes, à la télévision, sur scène, puisant dans cette manne de faits divers de quoi alimenter leurs dérisoires chroniques et émissions satiriques sans trop finalement devoir faire preuve d’imagination créative, les affaires nourrissent immanquablement nombre de professions et de débats se répétant à l’identique qui n’apportent pas grand-chose sur le fond. Satisfaisant en partie les français qui confrontés à leur quotidien préfèrent dans un premier temps en rire, plutôt qu’en pleurer, avant de s’abstenir.

Si longues par ailleurs sont les procédures et nombreux les possibilités de contestation, les différents volets des affaires, financiers, politiques, les tribunaux compétents, les disjonctions possibles des poursuites, qu’on les croit parfois éteintes alors qu’elles n’en sont qu’au stade d’une instruction, d’un appel, d’un recours en cassation, d’un jugement, plusieurs dizaines d’années après les faits. Comme par exemple dans l’affaire Karachi, dont certains des faits datent de 1995.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article